Un frein à la carrière de Romano Fenati

Pour ceux qui suivent assidûment le championnat MotoGp et sa catégorie Moto2, vous n’aurez pas manqué l’invraisemblable geste de Romano Fenati, qui a actionné le frein avant de son concurrent Stefano Manzi, lancé à plus de 200km/h lors du Grand Prix de San Marin.

Ce pilote italien, auquel j’avais consacré quelques lignes pour souligner l’importance du comportement d’un pilote professionnel, au delà de la performance sportive, afin d’assurer son maintien au sein d’une équipe, réitère ses frasques.

A croire que l’épisode vécu en 2016 au sein de l’équipe appartenant à Valentino Rossi et qui a entrainé son exclusion, n’aura pas porté ses fruits.

La sanction sportive a été immédiate, avec une disqualification par drapeau noir et une suspension pour les deux prochaines courses, mais les sanctions juridiques ne se sont pas faites attendre puisque son équipe actuelle Marinelli Snipers vient de rompre unilatéralement son contrat, et ce, à effet immédiat.

MV Agusta, le constructeur de l’équipe Forward qui aurait du l’accueillir la saison prochaine, vient également de cesser ses relations contractuelles avec le pilote transalpin.

Outre le temps qu’il pourra consacrer à une éventuelle introspection, Romano Fenati risque dans les prochains mois de voir sa responsabilité recherchée par les différents acteurs subissant les conséquences dommageables de son geste.